mercredi 31 décembre 2008

L'esprit de Noël, au balcon...

Pour notre premier Noël d'expat, notre organisation du mois de Juin avait été un peu foireuse...
A l'époque, nous devions survivre, avec un nouveau-né plutôt braillard, 3 autres adorables enfants, une fin d'année normalement chargée, un baptême à préparer, et deux déménagements (l'un partant en bateau vers Mascate, l'autre, contenant les choses inutiles, fragiles, ou trop futiles, restant dans un garde-meuble)
Il nous fallait donc faire des tris, des choix, donc des renoncements.
Nous avons oublié plusieurs choses, des lampes, les vêtements de bébé en 2 ans (hum, faut dire, on n'avait pas vraiment prévu que ce minus deviendrait si vite géant...), mais surtout, le carton de décorations de Noël, dont notre ravissante crèche de santons de provence...en revanche, le sapin artificiel, on ne sait par quel miracle, s'est retrouvé dans la caisse maritime.
Du coup, il a fallu re-créer un esprit de Noël, dans un pays chaud, et musulman, sans tomber dans le paganisme, le consumérisme, ou l'oubli...

La plupart des expatriés venant de Grande Bretagne, les rayons des grands magasins ont bien senti le filon, et proposent donc des guirlandes à profusion (nous sommes sauvés !).Quelques boules, des citrons, grenades et mandarines, des guirlandes lumineuses, et maintenant, des sucres d'orge rayés rouge, vert orange et jaune... La crèche à 1,800 Rials Omanais...

L'école française a participé à sa façon à la déco, introduisant chez nous le diable déguisé en Papa Noël de PQ, des sapins perdant leurs paillettes, des sablés décoratifs aux couleurs incertaines, entre le vert et le rouge (kaki douteux), ou des bougeoirs en bouteille plastique compressée, recouverte d'une guirlande chenille du meilleur effet (à admirer plus haut, ornant le calendrier de l'avent).

Et ma tante So', que je remercie vivement ici, m'ayant envoyé des photocopies de recettes de petits gâteaux alsaciens, nous avons garni des boîtes de ces biscuits délicieux, qui me font l'effet d'une petite madeleine célèbre.
Des petits pains d'épice, en forme de cochon, avec les vrais épices trouvés ici, écrasés par Anne-Persil-qui-se-décarcasse. Bon, j'avoue, je n'ai pas fait mon miel, je l'ai acheté tout prêt ! Une vraie réussite.
En revanche, un bon ratage : l'odeur des mandarines piquées de clous de girofle...du vrai moisi de Noël.

Une messe en français le 24 au soir, un déjeuner avec des amis dans une ambiance familiale le 25, quelques cadeaux couleur locale pour les enfants, et un petit plouf à la piscine,
JOYEUX NOEL !

2 commentaires:

Callie a dit…

Bonne année Mme de Montmirail, plein de bonheur à vous tous sous le ciel omanais !

Anne-Persil a dit…

Bonne année à toi aussi, Callie, sous le ciel gris de...